La passe de trois pour Metz ?

Publié le par Julien MARTIN

En déplacement à Niort, Metz entend conforter la première place qu’il occupe depuis deux semaines, vendredi lors de la 10e journée de L2. Le deuxième, Grenoble, joue pourtant à domicile contre Brest. Caen tentera, face à Guingamp, de rester sur le podium. Amiens - Bastia est la seule rencontre programmée lundi.

 

En tête depuis deux journées, Metz se déplace à Niort (12e) avec l'objectif de donner enfin à la L2, qui a déjà connu beaucoup de leaders cette saison, un patron incontesté. Les Lorrains peuvent compter sur la forme de Gueye, auteur de six buts en sept matches et meilleur buteur du championnat. Invaincus à domicile, les Chamois niortais ont cependant à cœur de se rattacher de la lourde défaite subie le week-end dernier à Bastia (4-1). Le gardien messin Christophe Marichez se veut d'ailleurs prudent : « Leur entraîneur (Philippe Hinschberger) est un ancien Messin. Il aura envie de faire bonne figure face à nous. »

 

Grenoble, Caen : la chasse au leader est ouverte

 

A deux points, Grenoble (2e), opposé à Brest, reste à l'affût d'un faux pas des Lorrains et vise le fauteuil de leader qu'il a provisoirement occupé au cours de la journée précédente. Chez eux, ils présentent un bilan parfait : cinq matches, cinq victoires. A l'autre extrémité du classement, Brest (18e) espère confirmer sa large mais première victoire de la saison, obtenue il y a une semaine au détriment de Créteil (4-1). Caen, qui complète le podium, affronte un autre club de l'Ouest, également ancien pensionnaire de L1 : Guingamp. La comparaison s'arrête toutefois ici. Cette rencontre s'apparente à un match des extrêmes. Guingamp, après un début de saison calamiteux, occupe l'avant-dernière place du classement et affronte la seule équipe invaincue du championnat. Pour compliquer un peu plus encore la tâche des Bretons, leur défenseur et capitaine Richard Martini est suspendu.

Autres prétendants à la montée, Châteauroux (4e) et Reims (6e) se rencontrent au stade Gaston-Petit de la Berrichone. Stéphane Guilleman, l'entraîneur adjoint rémois, croit aux chances de son équipe face à des Castelroussins jamais encore défaits à domicile mais « qui normalement devraient être à notre portée ». Le technicien de Strasbourg (5e), Jean-Pierre Papin, aimerait être aussi optimiste avant son déplacement à Ajaccio (11e), pour une ex-affiche de L1, mais il doit encore composer avec l'absence de Guillaume Lacourt (élongation au mollet gauche). Les Corses, eux, sont privés de Xavier Collin et Grégory Lacombe, suspendus.

 

Istres et Créteil étrennent leur entraîneur

 

Dans le bas du tableau, Tours (16e) attend de pouvoir bénéficier des services de sa recrue majeure, Tony Vairelles, mais son ancien club, Lierse, refuse toujours de lui délivrer sa lettre de sortie. Une rencontre importante s'annonce pourtant contre Libourne/Saint-Seurin, juste devant au classement. La lanterne rouge Créteil et son nouvel entraîneur Olivier Frapolli accueillent Istres (14e)... et son nouvel entraîneur Bernard Rodriguez. Les deux techniciens ont succédé la semaine dernière à Albert Rust et Jean-Louis Gasset, limogés pour mauvais résultats. L'électrochoc attendu ne pourra pas jouer en faveur des deux formations.

 

Publié dans Archives L'Equipe.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article