Les hackers turcs attaquent la Toile française

Publié le par Julien MARTIN pour Journal E

Des internautes Turcs envahissent virtuellement la France. En réaction au vote du 13 octobre par les députés français de la loi sanctionnant la négation du génocide arménien, une organisation de hackers turcs s’emploie à pirater les sites français.

 

Les sites français, nouvelles têtes de turcs du Web. En quelques jours, 300 d’entre eux ont été victimes de cyberpirates turcs. Avec comme message récurrent, sur les écrans : « Nous entrons en guerre virtuelle. » Objectif de cette guerre : protester contre la loi française punissant toute personne niant le génocide arménien. Génocide qui n’est toujours pas reconnu par le gouvernement turc.

Les hackers ont revendiqué leurs attaques sous le sigle RSF, Forces de sabotage des routeurs. Ce groupe entend montrer sa puissance de feu : ils affirment être plus de 3 000 et les sites détournés auraient subi un manque à gagner de 3 millions d’euros. Des sites en tout genre, confidentiels ou institutionnels, comme celui de l’Education nationale qui vient d’annoncer faire partie des victimes.

Ce n’est pas la première fois que RSF fait parler de lui. En 2003 déjà, il avait attaqué les sites de l’administration américaine après le déclenchement de la guerre en Irak.

 

Publié dans Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article